BOBECO BLOG SCIENTIFIQUE (LEG2) Français

24 – 9 – 2011

NO Pourquoi Pas a quitté le Port de Brest à 7h00. La plupart de samedi a été passé en se déplaçant au Canyon de Shamrock.

Dans la nuit, les activités de multibeam ont été entreprises sur le Canyon Petit Sole. Cela a permis d’améliorer les cartes bathymétriques obtenues avec un sonderu moins performant, pendant une autre campagne d’échantillonnage sur le NO Atalante (Figure 10).

Figure 10. Exemple de carte de bathymetric obtenue par NO Pourquoi Pas pendant BOBECO.

Angela Stevenson

 25 – 9 – 2011

Le Lander de Thomas 3 a été déployé au début du matin dans le Canyon Petit Sole. Le Lander a été destiné pour une région supposée ‘sans corail’, mais a finalement rapporté des images de très beaux coraux, un nouveau récif a donc été localisé. Ici, une il y avait nombreux poisson et des beaux ensembles de corail ont été observée (Figure 11).

Figure 11. L'image de poisson capturée par Lander 4 dans la région de corail dans le Canyon Petit Sole. (Crédit de photo: Thomas Linley)

Le déploiement de ROV a tout de suite procédé le déploiement du Lander dans le Canyon Petit Sole (Plongée 471 – 9; Figure 12).

Figure 12. ROV Victor déploiement. (Crédit de photo: Michel Gouillou)

Ici, une plongée d’exploration a précédé la plongée l’échantillonnage. Les jardins de corail ont été trouvés; ils contenaient L. pertusa et M. oculata. De grandes quantités de Leiopathes et d’autre antipatharians ainsi que des éponges pédonculées. La collection systématique de L. pertusa et de M. oculata a été réalisée pour les études génétiques; les oursins et Antipatharians (Leiopathes) ont été recueillis pour les études écologiques et taxinomiques, respectivement. Les échantillons de microbiologie et les échantillons d’eau ont été obtenus. Les éponges (Hexadella) ont aussi été collectées pour la génétique des populations.

 Angela Stevenson

 26 – 9 – 2011

Lander 3 a été récupéré le soir et déployé de nouveau dans une région sans corail.

L’acquisition de multibeam a été exécutée dans le Canyon Sorlingue. Un plongée exploratoire a débuté à 23h00 et de grandes falaises ont été observées dans la région. Rien, mais rien de vivant n’a été observé, ou presque. La plongée a été purement exploratoire et les échantillons seulement minimaux ont été recueillis, tel qu’une pennatulid non identifié, du sédiment et une espèce reconnue comme « Xenophyophora ».

Angela Stevenson

 27 – 9 – 2011

6 : 48 – Remontée du ROV et mise en marche des instruments d’acquisition géophysique : Sondeur multifaisceau Reson 7111 (petit fond < 500m), Reson 7150 (grand fond > 500m) et sondeur de sédiment Chirp.

Début de profil vers la seconde boîte de la zone de la « Petit-Sole ».

Acquisition de 4 profils Chirp (exemple fig 1) et sondeurs multifaisceau constituant la seconde boîte de la zone « Petit-Sole ».

Arrêt de l’acquisition à 10h37, afin de récupérer le Lander 4.

Mise en œuvre du carottage CS04 à partir de 12h00. La carotte n’a pas pénétré dans le sédiment. Seulement 30 cm de coraux au niveau de l’ogive de la carotte. Le carottage CS05 est un succès malgré la faible pénétration dans le sédiment autour de 65cm. Les sédiments échantillonnés se révèlent indurés, fortement cohésif (Cu = 65 kPa) et très calcaires.

A 18h24 mise à l’eau du ROV pour l’acquisition d’une boîte bathymétrique grâce au module MMR (Module de Mesure en Route).

Figure 13. Exemple de profil Chirp.

Mathieu Veslin

 28 – 9 – 2011

03h54 : début de remontée du ROV. 05h14 : le ROV est à bord, début de profil avec le Chirp et les sondeurs multifaisceaux.

06h45 : arrêt des sondeurs, passage en Zone Economique Exclusive UK. Début de transit vers la zone « Arc-Mound ».

Mathieu Veslin

Le temps s’est de façon significative détérioré sur l’entrée dans les eaux Irlandaises. Malgré les hautes houles et le temps misérable, les scientifiques ont continué avec leur routine de yoga quotidienne (Figure 14).

Figure 14. Les scientifiques absorbés dans leurs séance de yoga. (Crédit de photo : d'Andreia Braga Henrques)

Un BBQ ‘Brise-glace’ a eu lieu pour accueillir le nouvel équipage et les scientifiques qui nous rejoignant à bord du NO Pourquoi Pas pendant le second leg de la mission BOBECO.

Angela Stevenson

29 – 9 – 2011

Mise à l’eau du Lander 5 à 9h55, il est au fond à 10h15.

10h40 début des profils de sondeurs multifaisceau et Chirp pour la boîte « Arc-Mound ». 8 profils réalisés, du 117 au 125.

Mise à l’eau du ROV à 16h33 au fond à 17h20. Dans la nuit du 29 au 30, le ROV fonctionne en mode OTUS à 10m du fond avec le sondeur multifaisceau en marche sur une partie du transit (figure 2). Puis, il repasse sur ces profils avec le module bathymétrique à 50m du fond.

Mathieu Veslin

30 – 9 – 2011

Remontée du ROV à 15h19 et à bord à 16h05.

Transit vers le Lander 5 à 16h19. A bord à 17h59.

18h03 : transit vers le site de carottage CS06. La cible est une couverture sédimentaire d’environ 4m d’épaisseur à 700m d’un mont carbonaté. Le carottier est à l’eau à 18h58, déclenchée à 19h27 et à bord à 20h10.

La carotte mesure 2,97m et est principalement constituée de sédiments cohésifs carbonatés.

La seconde carotte CS07 se situe directement dans un mont carbonaté, on récupère 6,26m de sédiments carbonatés cohésifs avec de nombreux de coraux morts. A l’eau à 20h32, déclenchée à 21h00 et à bord à 22h19. Les signaux de déclenchement n’ont pas été visibles directement sur les instruments, ce qui prédisait un non déclenchement de la carotte. Le carottage a été tenté 3 fois apparemment sans succès, mais en réalité le premier déclenchement était le bon.

Mathieu Veslin

 01 – 10 – 2011

Pour la plupart de la journée nous nous sommes déplacés vers Logatchev Mound, sur Rockall Bank.

Angela Stevenson

 02 – 10 – 2011

La plongée dans Logatchev Mounds a commencées hier soir à 22h00. L’échantillonnage a commencé après la vidéo transect. À 10h30 ce matin l’ascenseur a trouvé les premiers échantillons (Figure 15). A 12h30 la plongée a été arrêté en raison du mauvais temps, donc nous avons reçu les derniers échantillons aussi (Figure 16).

Figure 15. ROV récupéré après la plongée. Les scientifiques vérifient le casier de corail pour les échantillons. (Photo fourni par Inge van den Beld)

Figure 16. Les beaux échantillons de corail et de crinoids dans le casier de corail sur le ROV. (Photo fourni par Inge van den Beld)

Les branches de L. pertusa et de M. oculata ont été prises pour la microbiologie et l’analyse génétique, pendant que Hexadella (une éponge) a été essayé pour Julie Reveillaud, de l’Université de Ghent (Figure 16). D’autres échantillons très intéressants ont été pris pour les taxonomists à Ifremer. Parmi ces échantillons il y avait Stylasterid et Anthomastus (deux primnoïdes) et trois hydrozoaires non identifiés (Figure 17).

Figure 17. Les échantillons traités dans le laboratoire : Hexadella sp. et hydrozoaire non identifié. (Photo fourni par Inge van den Beld)

GiuliaPrato

03 – 10 – 2011

Les conditions météorologiques ont empêché l’échantillonnage dans les eaux Irlandaises. La plongée dans Belgica Mound a dû être annulée en raison du mauvais temps et de la forte houle. NO Pourquoi Pas a été forcé à se déplacer au sud. La chef de mission a décidé de revenir dans la Bay de Biscay pour explorer le beau récif de corail que Lander 3 a découvert par hasard pendant son déploiement dans le Canyon Petit Sole.

Angela Stevenson

04 – 10 – 2011

Sur l’arrivée dans la région Sorlingue, Lander 6 a été déployé. Le ROV a été par la suite déployé dans le Canyon Petit Sole pour explorer le récif de corail qui a été trouvé par hasard par Lander 3. Des récifs de corail ont été découverts pendant la portion d’exploratoire de la plongée. Ici, deux types de Narella avec une morphologie étrange ont été recueillis pour des analyse taxinomique. On a ensuite recueillis M. oculata et L. pertusa systématiques. Ceux ci ont été obtenus pour l’analyse génétique. Un grand nombre d’echinoids, surtout Cidaris cidaris, a été observé et ont été obtenu pour le travail écologique et l’analyse d’isotope (Figure 18).

Figure 18. Cidaris cidaris recueilli, du récif de corail dans le Canyon Petit Sole et par la suite disséqué par Angela (Photo par Michel Gouillou).

On s’attend à ce qu’à un grand nombre d’échantillons arrive sur le pont demain matin, Les scientifiques seront occupés, dans le laboratoire, à préparer les échantillons et préserver pour l’analyse chimique, taxinomique et génétique.

Angela Stevenson

05 – 10 – 2011

L’ascenseur avec les boîtes pour la microbiologie et le casier de corail a été récupéré à 10h00. Cette dernière arrivée sur le pont a donné suffisamment de temps pour que les scientifiques se reposent après des long quarts de nuit pendant la plongée avec le ROV (0h00 – 4h00 ou 4h00 – 8h00).

Les échantillons sont finalement arrivés sur le pont à 10h00 et ici le spectacle a commencé. L. pertusa, M. oculata, éponges et echinoid ont été divisés parmi les scientifiques. Olivier et Valérie ont distribué les différents échantillons. Une impressionnante Narella « bifurcante » a été récoltée pour l’analyse taxinomique. Michel Guillou a passé quelque temps à prendre des photos. La taxonomiste, Inge van den Beld, a trouvé le noms des échantillons les plus étrange; une éponge Hexactinellid.

Chaque scientifique était alors occupé avec ses échantillons. Sandra et Ronan ont extrait de la matière des polypes de L. pertusa pour l’analyse génétique. Angela a regardé les différents tissus des échinodermes et pour étudier leur régime alimentaire. Olivier a préparé les d’extractions d’ADN. Valérie et Julie ont obtenu des échantillons pour leurs analyses microbiologies, elles ont filtré de l’eau obtenue à une profondeur de 800 mètres pour l’évaluation de diversité bactérienne (Figure 19). L’atmosphère dans le laboratoire était agréable.

Figure 19. Jean-Pierre avec les échantillons d'eau obtenu pour l'analyse de microbiologie. (Photo de Julie Reveillaud)

Le ROV a été déployé dans la région Sorlingue pour une nouvelle plongée exploratoire. Arrivés sur le site, il y avait très peu de corail. Nous avons traversé quelques champs de colonies de coraux scléractiniaires dispersés sur le sable. Nous avons aussi vu un requin, une lotte et plusieurs crabes. Nous avons obtenu quelque échantillons de L. pertusa et de M. oculata avec de l’eau pour Cécile et Eric, les géochimistes. La plongée a pris fin au petit matin.

Julie Reveillaud

6-10-2011

En raison du mauvais temps et haut houle, il a été confirmé pendant la réunion scientifique que nous ne retournons pas à dans les eaux Irlandaises. NO Pourquoi Pas est maintenant en transit à une région visitée pendant la première parti de BOBECO, sur le canyon Lampaul. Ici nous avons auparavant vu quelques belles falaises qui valent la peine d’explorer plus en détail. Une plongée exploratoire a été prévue pour la nuit entière, en commençant par SMF et le Chirp.

Julie Reveillaud

07 to 08 – 10 – 2011

Nous avons commencé la de plongée sur le Canyon Lampaul le 6 octobre. Il y avait un transect planifié, mais nous étions libres d’aller explorer si on voyait quelques récifs. Mais peu de colonies ont été observées. On a commencé avec une falaise portant des huîtres et quelques colonies de corail. Plus tard pendant la plongée nous avons traversé quelques récifs, des régions surtout mortes et sablonneuses avec quelque colonies simples de corail. Pendant la plongée quelques caractéristiques géologiques atypiques ont été observése (Figure 20).

Figure 20. Exemple de caractéristiques géologiques agréables observées pendant la plongée dans le Canyon Lampaul.

Une transect au sondeur multifaisceau (SMF) a été réalisé pendant la nuit. Le Lander 6, qui a été déployé plus tôt, a été récupéré. En raison de plusieurs échecs mécaniques dans le Lander, Tom avait auparavant eu peu de chance avec les vidéos du Lander et était donc  nerveux. Mais heureusement cette fois la plongée du lander a capturé des images très belles et a donc obtenu des beau résultats. Il y avait plusieurs image de poisson qui mangeant l’appât.

Aujourd’hui le ROV plonge sur le Canyon Crozon. On a rencontré beaucoup de sable, un récif a été localisé. Ainsi nous avons décidé de poursuivre l’échantillonnage de L. pertusa et M. oculata et Narella sp., pour les analyses génétiques. D’autres échantillons, comme des échinodermes, ont également été retenus.

Sur la récupération du ROV, nous avons réussi le prélèvement d’une carotte « Calypso » de 9 m dans le canyon Crozon.

Le soir nous avons célébré l’anniversaire d’un des scientifiques, Yann. Chaque scientifique lui a donné un petit cadeau, comme des sacs de thé ou… des restes d’oursin ! Ainsi il va garder la célébration de son anniversaire pendant la mission dans ca mémoire.

Inge van den Beld

09 to 10 – 10 – 2011

Les scientifiques ont passé beaucoup de temps dans le laboratoire, du 9 et 10 septembre, pour traiter les derniers échantillons pour l’analyse génétique, taxinomique et chimique (Figure 21).

Figure 21. Les nombreux échantillons prélevlé pour l'analyse chimique, taxinomique et génétique (le haut). Andreia, Inge, Chris, Eric et Angela attendent la distribution des prélevements (en bas). (Photo de Michel Gouillou)

La plongée dans le Canyon de Douarnenez, proche du Canyon Crozon, a été lancée le soir du 9 septembre. Nous avons rencontré une région vaste qui a semblé avoir eu un jardin luxuriant de corail dans le passé. Mais maintenant il y a seulement quelques fragments vivants parmi les débris de corail. Il y avait l’évidence de trouble anthropogéniques dans la région; des grandes quantités d’ordures ont été observées. Pourtant, dans la nuit quelques champs de colonies ont été trouvés et echantillonnés. Des jeunes colonies de L. pertusa et de M. oculata ont été obtenues pour l’analyse génétique et pour être datées au « radiocarbone ». Narella a été recueilli pour l’analyse génétique de Chris, et des échinodermes ont également été collectés pour le travail d’Angela sur la chaîne trophique.

Les scientifiques et l’équipage ont eu une mission réussie (Figure 22). De nombreux échantillons ont été recueillis partout dans la mission et donc les scientifiques seront très occupés avec du post-traitement d’échantillons obtenus pendant BOBECO, mais après quatre semaines en mer chacun attend avec passion leur retour à Brest pour être réuni avec leur famille et les amis.

Figure 22. Les scientifiques et l'équipage aux jours finaux de la mission BOBECO. (Photo de Michel Gouillou)

One Response to BOBECO BLOG SCIENTIFIQUE (LEG2) Français

  1. Pingback: Scientific blogs from BobEco now available… | CoralFISH's Cruise Blog

Comments are closed.